← Retour      English
Accueil    Conférences    Animateurs    Commanditaires

 



  Téléchargez le Bilan du Symposium


« Main dans la main contre l’intimidation »






Conférences


« La recherche rencontre la pratique : les relations saines et la prévention de la violence »

- Mme Wendy Craig (Université Queen’s, PREVNet)


Téléchargez la présentation Power Point

La recherche nous apprend que lorsque l’accent est mis sur le développement de relations saines, on constate une réduction de l’incidence de l’intimidation et une amélioration de santé mentale! L’objectif de cette présentation consiste à examiner comment les relations influent sur la santé mentale et le bien-être des enfants. Nous discuterons des approches qui fonctionnent et de celles qui ne fonctionnent pas, de même que des outils fondés sur des données probantes, lesquels peuvent soutenir le développement de relations saines. Nous pouvons tous faire une réelle différence dans la vie des enfants en faisant la promotion de relations saines.

Wendy M. Craig (Ph.D.) est professeure de psychologie à l’Université Queen’s. Dans ses recherches, elle s’intéresse aux relations saines, à l’intimidation et à la victimisation. Elle s’est vue décerner de nombreux prix, notamment de la part des Instituts de recherche en santé du Canada, du Conseil de recherches en sciences humaines, de l’Association canadienne de psychologie et de l’Université York. De plus, elle a reçu le « Queen’s University Prize for Excellence in Research » [Prix d’excellence en recherche décerné par l’Université Queen’s] et la Médaille du jubilé de diamant de la Reine Elizabeth II. Parmi ses publications, on compte plus de 100 articles scientifiques, 33 chapitres de livres et quatre ouvrages. Elle est codirectrice de PREVNet (Le réseau pour la promotion de relations saines et l’élimination de la violence), un réseau de mobilisation du savoir voué à la réduction de la violence.

« La cour d’école : un laboratoire à ciel ouvert pour l’apprentissage du mieux vivre ensemble »

- Mme Marie-Hélène Guimont (CSDM) et Mme Marylène Goudreault (DSP/Kino-Québec)


Téléchargez la présentation Power Point

La base d’une démarche pour favoriser le sentiment de sécurité des élèves dans la cour repose sur l’encadrement offert par le personnel de l'école. Il va de soi que la mobilisation est une action incontournable puisqu'elle favorise la cohérence des interventions de tous les acteurs qui œuvrent auprès des élèves, en plus d’assurer le succès et la pérennité des actions mises en place par le milieu. L’aménagement de la cour d’école, l’organisation des périodes d’activité et l’animation par les jeunes leaders sont également des étapes importantes pour s’assurer que tous les élèves soient physiquement actifs, qu’ils se sentent en sécurité dans leur cour et qu’ils entretiennent, entre eux, des relations harmonieuses. C’est dans cet optique que Marylène Goudreault et Marie-Hélène Guimont vous partageront leurs expériences sur ces sujets qui sont plus que jamais d’actualité.

Marie-Hélène Guimont est conseillère pédagogique en éducation physique et à la santé à la Commission scolaire de Montréal et travaille, depuis 2007, à déployer le plan d’action Bouger une heure par jour. Elle a participé à la mise en œuvre d’un projet pilote visant à soutenir les écoles dans l’organisation et l’animation des cours d’école, projet qui a mené à l’élaboration du guide Ma cour : un monde de plaisir!. Elle a co-écrit le volet Encadrement des élèves dans la cour d’école. Elle soutient les milieux scolaires qui souhaitent revoir l’encadrement des élèves, l’aménagement, l’organisation et l’animation de leur cour d’école.

Marylène Goudreault est conseillère en promotion de la santé à la Direction de santé publique de l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal ainsi qu’à Kino-Québec. Elle a participé au projet pilote « Ma cour d’école active et animée », puis a piloté le comité de travail qui a mené à l’élaboration du guide Ma cour : un monde de plaisir!, pour lequel elle a co-écrit le volet Encadrement des élèves dans la cour d’école. Elle soutient les cinq commissions scolaires de Montréal dans le déploiement de ce guide.

« De l’intimidation à l’appartenance : créer un climat de classe qui favorise l’épanouissement de tous les enfants »

- Mme Tracy McConaghie (McConaghie Family Counseling, É.-U.)


Téléchargez la présentation Power Point

Pourquoi les enfants font-ils ce qu’ils font? Cette question est particulièrement significative lorsqu’il s’agit de l’intimidation. Cette présentation se penchera sur l’importance des « quatre C » essentiels et sur leur rôle dans la prévention et l’amélioration des problèmes de comportement et de l’intimidation en classe. Nous aborderons les raisons pour lesquelles les approches traditionnelles de la discipline (récompenses et punitions) peuvent nuire à l’établissement de relations harmonieuses. Finalement, nous explorerons différentes façons d’aborder les enfants qui permettent d’améliorer aussi bien le climat de classe que le comportement des élèves.

Tracy E. McConaghie (LCSW, RPT-S, CPDLT) est travailleuse sociale, thérapeute/superviseure par le jeu enregistrée et formatrice principale pour la Positive Discipline Association [Association pour la discipline positive]. Elle et son conjoint sont propriétaires de la firme McConaghie Family Counseling à Atlanta en Georgia. Elle y offre des services de counseling aux enfants, aux adultes et aux familles, en plus de l’accompagnement et l’éducation des parents. Tracy a formé des équipes-écoles partout aux États-Unis dans l’utilisation efficace d’une discipline en classe, qui fait la promotion des aptitudes à la vie quotidienne et qui est respectueuse envers les enfants et les adultes.

« Miser sur le pouvoir d’action du personnel éducatif pour créer un milieu scolaire positif »

- Mme Claire Beaumont (Université Laval, Chaire de recherche sur la sécurité et la violence en milieu éducatif)


Téléchargez la présentation Power Point

Plusieurs programmes et pratiques jugés efficaces ont été imaginés pour s’adresser directement au problème de la violence dans les écoles. Mais ce problème relationnel est complexe ; il n’existe pas de méthode instantanée pour le régler. Les actions doivent s’inscrire dans le quotidien et être menées principalement par les personnes les plus significatives pour les élèves. Les membres du personnel éducatif détiennent ainsi un énorme pouvoir d’action. Parce qu’ils connaissent leurs élèves et qu’ils partagent leur quotidien, leurs interventions sont davantage porteuses de sens.

Bien sûr la prise de conscience du phénomène est importante, mais insuffisante : l’engagement et la volonté à vouloir changer les choses sont des conditions essentielles pour des interventions réussies. Cette communication soulève l’importance de mobiliser le potentiel humain actuellement présent dans les écoles. Elle propose des avenues pour aider les équipes scolaires à mettre en œuvre leur plan d’action en tenant compte des besoins et valeurs spécifiques à leur milieu et selon des méthodes avec lesquelles ils se sentiront à l’aise et motivés à intervenir.

Claire Beaumont (Ph.D.) est psychologue et professeure titulaire à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval. Elle est secrétaire générale de l’Observatoire international de la violence à l’école. Ses recherches concernent la formation du personnel scolaire pour intervenir auprès des élèves en difficulté de comportement et pour prévenir et gérer la violence à l’école, les systèmes d’entraide par les pairs, les pratiques collaboratives en milieu scolaire de même que l’évaluation de la violence dans les écoles.

Animateurs


Lyne Arcand agit à titre de médecin-conseil à l’INSPQ depuis 2001. Elle est responsable du dossier sur les pratiques intégrées et efficaces de promotion et prévention en contexte scolaire. Elle travaille à la production de connaissances, à la conception d’outils et au développement de compétences professionnelles. Elle détient un diplôme en médecine et en promotion de la santé.

Sophie Bourque est conseillère pédagogique en coordination et développement des services éducatifs complémentaires à la Commission scolaire de Montréal. Elle soutient et accompagne les écoles primaires et secondaires pour prévenir et traiter la violence et coordonne différents projets institutionnels liés à l’environnement sain et sécuritaire.

Danielle Boivin est psychoéducatrice de formation. Elle a travaillé plusieurs années auprès d’une clientèle scolaire vivant des difficultés multiples. Depuis 2008, elle est agente de soutien régional pour prévenir et combattre l’intimidation et la violence à l’école, régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec, pour le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport.

Liane Comeau est conseillère scientifique à l’INSPQ depuis 2008. Elle travaille sur des interventions globales de promotion de la santé en contexte scolaire et a contribué à des initiatives de promotion de la santé en lien avec la petite enfance et la santé mentale. Elle a été directrice de la recherche et des programmes à Invest in Kids et détient un doctorat en psychologie.

Nathalie Constant est consultante en matière de comportement depuis 21 ans. Elle fait partie de la Family & School Support and Treatment Team et agit à titre de représentante de la Commission scolaire Lester B. Pearson pour le Plan d’action pour prévenir et traiter la violence à l’école du MELS. Son travail pour créer des environnements sécuritaires et bienveillants est sa grande passion.

Priscilla Côté est titulaire d’une maîtrise en psychoéducation. Elle a travaillé plus d’une dizaine d’années dans des écoles primaires et secondaires. Depuis quatre ans, elle travaille comme conseillère pédagogique en prévention de la violence à la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys. Son travail consiste à accompagner les écoles dans leur démarche de prévention de la violence et de l’intimidation.

Zoé-Isabelle Côté est enseignante de formation. Depuis 2009, elle est conseillère pédagogique pour le programme Écoles et milieux en santé à la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île. Elle accompagne les équipes-écoles dans l’implantation de conditions qui favorisent un environnement sain et sécuritaire et le développement de saines habitudes de vie chez les jeunes du primaire et du secondaire.

Stéphanie Deslauriers est psychoéducatrice. Elle travaille auprès d’enfants, d’adolescents et de leur famille. Elle collabore avec La Presse et participe à plusieurs émissions télé, dont Format familial à Télé-Québec. Elle écrit au Huffington Post Québec et a créé un blogue (Ensemble, maintenant). Elle a publié des livres pédagogiques, un roman (L’Éphémère) et, en 2015, publiera un livre sur l’intimidation.

Cindy Finn est directrice des services aux étudiants à la Commission scolaire Lester B. Pearson à Montréal. Elle est titulaire d’un doctorat en psychopédagogie de l’Université McGill et est psychologue agréée. Elle préside actuellement le Quebec Administrators of Complementary Educational Services Committee et le Comité d’orientation pédagogique du réseau scolaire anglophone du Québec.

Julie Gervais est conseillère en transfert de connaissances au sein de l’équipe promotion et prévention en contexte scolaire de l’INSPQ. Elle détient une formation en développement organisationnel et en psychologie. Elle travaille principalement sur l’élaboration d’outils en soutien à la planification et à la mise en œuvre d’actions intégrées en faveur de la réussite et de la santé.

Eva de Gosztonyi, M.A. est psychologue. Elle œuvre en milieu scolaire d’un bout à l’autre du Canada depuis près de 40 ans. Elle est coordonnatrice du Centre d’excellence pour la gestion du comportement, une ressource offerte aux dix commissions scolaires anglophones du Québec pour leur permettre d’intervenir de manière plus efficace auprès d’élèves ayant des problèmes de comportement.

France Langlais œuvre en éducation depuis plus de 25 ans. Orthopédagogue de formation, elle a poursuivi sa carrière comme directrice d’école, coordonnatrice de l’enseignement, directrice des services éducatifs, agente de développement en milieu défavorisé (ADMD) et maintenant comme agente de soutien régional MELS à la lutte à l’intimidation et la violence à l’école.

Sophie Langri travaille en prévention de la violence et en communication non-violente (CNV) depuis 2006. Elle a développé le programme « Ma Classe Zone de Paix » mettant l’accent sur l’apprentissage socio-émotionnel, la CNV et la résolution de conflit. Sophie est en processus de certification pour le programme « Compassion Cultivation Training » de l’Université Stanford.

Daphna Leibovici est conseillère en prévention de la violence à la Commission scolaire English-Montréal. Elle est diplômée de l’Université du Québec à Montréal et de l’Université Concordia. Elle a travaillé notamment dans les domaines de l’éducation, de la défense d’intérêts sociaux, de l’organisation communautaire, des arts visuels et du développement international.

Catherine Nadeau est enseignante de formation et compte 16 années d’expérience. En 2011, elle est devenue agente de soutien régional pour prévenir et combattre l’intimidation et la violence au ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. Depuis, elle travaille en collaboration avec les huit commissions scolaires des régions de Laval, des Laurentides et de Lanaudière.

Claudine Pelletier est psychoéducatrice de formation et occupe le poste de personne-ressource au mandat régional trouble de comportement en soutien aux commissions scolaires francophones de Montréal. Dans les trois dernières années, elle était agente de soutien régional à la stratégie gouvernementale pour prévenir et combattre l’intimidation et la violence à l’école en soutien aux cinq commissions scolaires de Montréal.

François Sirois est depuis deux ans agent de soutien régional, lutte contre l’intimidation et la violence au ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. Il a conseillé des milieux scolaires défavorisés dans le cadre d’Agir autrement et a enseigné au préscolaire et en francisation en milieu pluriethnique. Il possède une formation en recherche et en administration scolaire.

Marie-Josée Talbot est psychoéducatrice. Depuis 2008, c’est à titre d’agente de soutien régional pour le MELS dans le dossier de la lutte contre l’intimidation et la violence à l’école qu’elle collabore et donne de la formation sur les sujets tels que la cour d’école, la suspension scolaire et les nouvelles dispositions de la Loi sur l’instruction publique.

Caroline Tessier est conseillère scientifique à l’Institut national de santé publique du Québec. Elle détient une maîtrise en administration et en fondements de l’éducation. Depuis 2010, ses travaux portent sur les interventions favorisant la réussite, la santé et le bien-être des jeunes en contexte scolaire. Ses champs d’expertise couvrent également les milieux défavorisés et la diversité ethnoculturelle en éducation.

Pierre H. Tremblay est pédopsychiatre, médecin conseil à la Direction de Santé publique de Montréal et responsable scientifique du CECOM de l’Hôpital Rivière-des-Prairies. Il est l’auteur de nombreux documents vidéo et programmes de prévention et d’enseignement sur des thèmes comme l’autisme, la prévention du suicide chez l’adolescent ainsi que l’intimidation et la violence, notamment dans les relations amoureuses.

Commanditaires





Retour en haut